J'aime...être seule dans une ville inconnue

Stockholm! Depuis le temps que j'en rêvais!

M'y voilà, seule, heureuse de retrouver ma liberté d'autrefois. Celle d'avant mon mari, celle d'avant les enfants, celle que j'avais lorsque je voyageai seule jusqu'au bout du monde. Ce goût pour l'inconnu que j'ai depuis toujours et qui ne me quitte pas.

 

J'aime être seule dans une ville inconnue. J'ai toujours aimé cela. Flâner, se laisser emporter, se perdre et se retrouver. Etre une étrangère dans une ville étrangère. Je ne peux pas l'expliquer, c'est ainsi, c'est pour moi le summum du bonheur.

 

 

Je suis à Stockholm pour participer à un stage de peinture et rencontrer des amies artistes mais en attendant vendredi soir, j'ai deux jours pour déambuler dans les rues à travers la capitale suédoise!

Se perdre dans les ruelles.

S'assoir sur un banc et regarder les gens vivre. Observer, savourer ce pays que j'aime tant.

Je ne suis ici que pour cinq jours, je déguste chaque seconde.

Les suédois aiment la vie en rose.

Ils aiment aussi les fleurs, le bois et les jolies choses.

Une fenêtre ouverte au soleil, j'invente une histoire, celle de ceux qui vivent là. Mon esprit m'emporte, je voyage.

La fenêtre juste à côté, un voisin? Une voisine? Et voilà que je réinvente une autre histoire. Je m'assoie sur un banc, j'attends. Une femme d'âge mûr sort, elle porte une robe rouge qui se soulève autour de ses genoux, elle a les chevilles fines mais elle avance sûrement sur les pavés de cette petite rue de Stockholm. Elle tient un panier en osier. Va-t-elle au marché? Curieuse, je la suis et je m'égare dans les ruelles.

Au détour d'une place je tombe sur un jarl. Je sens mes origines viking bouillir dans mes veines.

Mes ancêtres sont-ils vraiment vikings? Oui, je le crois, sinon pourquoi suis-je tant attirée par la Scandinavie?

Et la mer toujours omniprésente. Elle aussi coule dans mes veines.